Introduction

Les lois de similitudes nous assurent la similitude géométrique de la turbine et des écoulements. Elles sont basées sur l'hypothèse de Bernoulli soit l'absence de perte. La réalité est toutefois différente. Entre deux systèmes hydrauliques en similitude, les effets visqueux quoique mineurs sont différents comme l'exprime le nombre de Reynolds.

De fait, on constate une diminution des pertes quand on passe du modèle au prototype. Avec un nombre de Reynolds multiplié par cent approximativement, on obtient, pour le prototype, une augmentation du rendement de quelques pourcents.

Il convient donc d'étudier ce phénomène et d'en formuler les règles.

  • La méthode de transposition est normalement imposée dans le contrat.

  • En première approximation et selon CEI 60193[1] pp 288 et suivantes, on peut dire que:

    • Les faibles pertes ne perturbent pas la géométrie de l'écoulement.

    • Les pertes peuvent être corrigées d'une turbine à une autre en tenant compte du nombre de Reynolds de chacune de ces turbines.

    • La transposition affecte le rendement η et la puissance P et n'affecte pas n, Q et E.

Comparaison du rendement obtenu par différentes méthodes pour un même tracé hydrauliqueInformations[2]