Introduction

Le fonctionnement d'une turbine implique des masses en mouvement importantes. On pense aux pièces en rotation et au volume d'eau en déplacement. Il y donc une inertie qui ralentit l'effet de tout changement de régime.

Les manœuvres pour varier la puissance, quoique très rapides lorsqu'on les compare à des machines à vapeur, sont quand même de l'ordre de quelques secondes ce qui est généralement grand quand on les compare au temps du parcours de l'onde acoustique dans les conduites. Les données en régime permanent de la colline peuvent donc être utilisées directement pour simuler par pas de temps le comportement dynamique du groupe turbine alternateur.

Les données sur le fonctionnement stabilisé collectées par l'essai modèle sont donc très pertinentes pour simuler le comportement dynamique.