Dangers et risques comparés des sources d'énergies

On entend souvent dire que :

« Vivre n'est certes pas une entreprise sans risque »

Ou que

« Toute activité présente un danger »

Il est vrai que pour le scientifique l'absolu n'existe pas et qu'il est impossible d'éliminer tous les danger et les risques. Toutefois, on peut les gérer de façon optimale.

Pour appréhender ces concepts, voyons d'abord comment ils se définissent.

DéfinitionDanger et risque

Un danger est une propriété ou une capacité inhérente à une situation, un équipement. Le danger existe en soi et on doit vivre avec.

Le risque, c'est l'événement néfaste de l'exposition à un danger. Le risque est donc à minimiser, à gérer.

Ici, l'exposition est une notion de probabilité.

On peut donc formuler ainsi ces définitions en équation :

\(Risque = Danger * Exposition\)

En pratique, si on fait l'hypothèse que le passé est garant de l'avenir, on peut évaluer l'exposition à partir des dommages passés, cumulés et rapportés au temps ou autre mesure physique. À cet égard, les statistiques nous permettent d'appréhender le risque qui est le résultat qui nous intéresse.

Le dommage est la conséquence inévitable du risque.

L'ingénieur n'a de contrôle que sur l'exposition et dans le domaine de l'énergie on peut constater que les risques sont assez différenciés.

RemarqueLe taux de mortalité

Dans l'optique d'un développement durable, la mortalité est certainement le dommage le plus important à considérer comme en fait foi la disponibilité des informations sur le sujet. Alors que les données sur les dommages matériels sont beaucoup plus difficiles à obtenir.

Beaucoup d'études régionales puis mondiales permettent d'avoir une très bonne perception du taux de mortalité que représentes les différentes sources d'énergie.

Nils Starfelt et Carl-Erik Wikdahl présentent dans leur article Economic Analysis of Various Options of Electricity Generation - Taking into Account Health and Environmental Effects les justifications pour exprimer le taux de mortalité en morts par TWh.

Dans le tableau suivant publié en 2012, on affiche ces résultats :

Taux de mortalité par source d'énergieInformations[1]

À partir de données similaires, le graphique suivant est publié en 2018.

La source d'énergie la plus sûre vous surprendraInformations[2]

On y constate qu'aucune source d'énergie n'est parfaitement sûre. Toutefois, on remarque qu'il y deux ordres de magnitude entre les résultats des énergies fossiles et les autres.

L'hydroélectricité se trouve dans une position enviable. À ce sujet, on notera que les statisticiens ont observé une donnée aberrante que représente la rupture du barrage de Banqiao en 1975. Ainsi, si on ne tient pas compte de cet événement le taux de mortalité pour l'hydroélectricité passe de 1,4 à 0,1 par TWh. Ce barrage avait été construit en 1959 pour contrôler les inondations, il a été détruit pendant la révolution culturelle chinoise et je n'ai trouvé aucune référence à une centrale hydroélectrique qui s'y trouvait. On observera aussi qu'en Chine, les statistiques de mortalité sont pires qu'ailleurs peu importe la source d'énergie.

Sans l'événement de Banqiao, l'hydroélectricité présente moins de risque que toutes les sources d'énergie renouvelable et serait un million de fois moins risquée que le charbon.

Complément

On trouve sur Wikipédia une liste exhaustive des ruptures de barrage, qui constituent le type d'événement le plus dangereux en hydroélectricité. La rupture du barrage de Banqiao y est aussi présenté.