Consommation de matériaux

Le concept de l'énergie renouvelable repose sur les processus naturels qui sont continuellement renouvelés. Il convient donc de s'attarder aux matériaux utilisés pour sa mise en œuvre et son exploitation parce qu'à l'instar du carburant, ces matériaux sont consommés et ne sont plus disponibles pour d'autres usages.

On peut donc s'y intéressé sur les aspects quantité et qualité, ce qui est présenté sur le graphique suivant :

Matériaux utilisés par les différentes sources d'énergieInformations[1]

L'aspect quantité est en soi un peu redondant avec l'analyse des émissions des GES[2] et avec le TRE[3]. En effet, les travaux nécessitant l'extraction et le raffinement des matériaux consomment de l'énergie et émettent des GES.

L'analyse des quantités seule est aussi trompeuse. Le degré de rareté des matériaux est à prendre en compte. On ne peut que juxtaposer la rareté des terres rares et l'abondance des matériaux qui servent à faire le béton pour comprendre.

La rareté a un effet sur le coût du matériau ce qui va se refléter sur le coût de l'énergie produite et est donc automatiquement tenu en compte dans les choix énergétiques à la condition que les autres aspects aussi (en particulier les GES) pénalisent les coûts.

Remarque

Quoiqu'il en soit, il convient de remarquer que :

  • l'énergie hydraulique fait appel à de grande quantité de béton qui est abondant et disponible et d'un peu de métaux.

  • Les énergies éolienne et solaire utilisent en grande quantité des matériaux plus exotiques et des métaux.

  • Les énergies thermiques utilisent un peu de béton et des quantités de métaux.

Sur cet aspect des matériaux, c'est l'énergie nucléaire qui en nécessite le moins.